Les synchronicités ou les clins d'oeil de l'Univers

Envoyez vos demandez, recevez des réponses, c'est aussi simple que ça!

 

 

 

Les synchronicités, on en parle de plus en plus et pourtant ce mot n’est même pas encore dans le dictionnaire de la langue française… !

 

Ce concept développé dans les années 40 décrit ces ‘coïncidences’, ces hasards de la vie presque trop beaux pour être vrai. Vous pensez à Marie, et moins de 10 secondes après, son prénom s’affiche sur votre portable, vous cherchez un restaurant chinois, et découvrez en ouvrant votre journal qu’il y en a un nouveau juste à côté de chez vous, etc, etc ! Les exemples sont innombrables.

La bonne nouvelle : ils sont accessibles à tous et il suffit d’un peu d’entraînement pour les détecter. Avec l’exercice, ça viendra même de plus en plus facilement… Il s’agit simplement de s’ouvrir aux expériences de la vie, sans vouloir absolument les rationnaliser.

 

D’où vient ce mot ?

C’est Carl Gustav Jung, le célèbre psychanalyste, qui en est à l’origine. Il se trouvait avec une patiente ayant tendance à trop rationaliser ce qui lui arrivait, rendant ainsi son analyse inefficace. Lors d’une séance, elle raconta à Jung avoir vu un scarabée d’or en rêve. A ce moment précis, ils entendirent un bruit à la fenêtre. Lorsque Jung s’y rendit et l’ouvrit, il saisit un insecte qui était venu se cogner à la vitre : un magnifique scarabée doré ! « Le voilà votre scarabée ! » lui dit-il. Cette anecdote amena un énorme déblocage mental chez cette patiente, bouleversée par cette coïncidence surprenante.

 

Il vous suffit donc de laisser votre mental de côté et d’apprécier la magie de la vie.

 

 

 

Mon expérience…

C’est la synchronicité qui a mis sur mon chemin ma formatrice en magnétisme. J’étais un peu perdue, j’avais mon premier degré de reiki en poche, et voulait continuer à développer mes capacités énergétiques, mais je ne savais pas trop où me diriger. J’étais alors à la recherche d’un maître-reiki pour passer mon second degré. Je m’adresse à une amie qui me parle d’Anne Wojtyna. Je récupère ses coordonnées et regarde son site internet. Ca me parle bien, mais je ne suis pas encore convaincue… Quelques jours plus tard, mon CE organise des mini-séances de reiki dans l’entreprise. A la fin de celle-ci, ayant apprécié la session, je demande à l’énergéticienne si elle organise des initiations reiki. La réponse est oui, et quand elle me tend sa carte, je lis le nom « Anne Wojtyna » dessus ! A ce moment, je ne doute plus du clin d’œil de l’Univers, répondant parfaitement à mon besoin.

 

Comment reconnaître la synchronicité ?

En partant du principe qu’il n’y a pas de hasard, et que même les petites choses qui peuvent sembler anodines sont comme de petites graines semées sur votre chemin par l’Univers. Ainsi, vous ouvrez considérablement votre conscience et êtes dans un état d’esprit d’accueil qui permet à toutes ces belles synchronictés de se présenter dans votre vie, et surtout, qui vous permet à vous de les reconnaître. Ne les minimisez pas, même lorsqu’il s’agit d’une chose sans importance. Au contraire, reconnaissez sa beauté et soyez reconnaissant des indications que la vie vous envoie.

Vous reconnaissez aussi la synchronicité à vos émotions et votre sentiment intérieur. C’est comme si un sentiment de certitude profond vous envahi à ce moment, du type « mais oui, bien sûr ! ». L’enchaînement des événements vous semble alors parfait.

 

Faites vos demandes à l’Univers

Vous pouvez très bien formuler des demandes et attendre la réponse par des synchronicités. Et si vous doutez de la réponse lorsque  vous la recevez, demandez confirmation !

 

 

 

Un exemple

Un jour, j’ai demandé le nom de mon ange gardien. Quelques jours plus tard, je me promène dans les rayons d’un magasin. Je feuillette un livre, et sans raison particulière, tourne ma tête à gauche. Je vois un portant avec des cartes postales d’anges, et l’une d’elle me saute aux yeux : dessus, il est écrit « Ariel ». Je suis interpelée car toutes les cartes sont similaires, excepté le titre (le nom de l’ange) et le texte descriptif. Le dessin et les couleurs sont identiques. Un peu plus tard le même jour, je vais chez un ami. Que vois-je alors que j’enlève mon manteau ? Un livre posé sur son bureau. Le titre : Ariel. La réponse se dessine clairement, mais je doute encore… Quelques jours plus tard, lors d’une soirée animée par une médium, elle nous annonce que nous allons travailler lors de cet atelier avec les archanges Michaël, Gabriel et… Ariel (qui n'est pourtant pas l'archange le plus célèbre)! Le doute n’est plus permis !

 

Vous pouvez utiliser les synchronicités pour faire n’importe quelle demande…

Lorsque je ne trouvais pas de formation adaptée aux critères du plan social l’an dernier, après avoir retourné la toile, j’ai fini par en faire la demande. Le lendemain, comme par magie, je découvre le site de l’EEPSSA, que je n’avais pas trouvé auparavant malgré mes heures de recherche. Et le dossier est passé comme une lettre à la poste !

Ces derniers temps, suite à un concert méditatif, je me demandais s’il était judicieux pour moi de me (re)tourner vers le chant. J’ai chanté toute ma vie, mais ne l’avait jamais envisagé comme un moyen thérapeutique de guérison. Dans les jours qui ont suivi :

  • Je prends un 'yogi tea' chez une amie : le message qui y est inscrit est « Sing from your heart » (chante de tout ton cœur)
  • Toujours chez la même amie, je tire une carte d’un jeu d’oracles : chakra de la gorge
  • Le lendemain, séance de chants spontanés chez une autre amie : révélation : je me sens bien, nous sommes tous revigorés et pleins d’énergie
  • Quelques jours plus tard, je participe à un cercle de tambours chamaniques pour rencontrer mon animal totem. Je découvre qu’il s’agit du toucan. Quand je regarde sur internet, je lis qu’il s’agit du totem de guérison par les mots et en particulier l’écriture et le chant.

Est-il encore possible de douter ?!

 

Les synchronicités, si vous choisissez de les laisser entrer dans votre vie vous blufferont à coup sûr. Restez dans l’ouverture, et vous aussi les verrez !