Trucs & Astuces pour lâcher prise

...

 

On parle de plus en plus de lâcher-prise, mais si vous êtes comme moi, vous êtes un peu perdu devant ce concept ! Comment faire pour « lâcher », tout en restant acteur et volontaire ? Et comment lâcher sans perdre espoir ?

Et bien comme je suis en plein dedans, voici quelques astuces que j’ai trouvées pour progresser.

 

D’abord c’est quoi le lâcher prise ?

C’est être conscient et convaincu que l’avenir vous réserve le meilleur, que quoiqu’il arrive les opportunités dont vous avez besoin se trouveront sur votre chemin. C’est être dans l’acceptation du présent (et du passé) tout en faisant confiance à l’avenir, en d’autres mots avoir la FOI.

C’est vivre dans l’instant présent, puisque comme l’a dit si joliment John Lennon, "La vie, c’est ce qui vous arrive pendant que vous êtes en train de faire d’autres projets". Pourquoi ? Parce que l’instant présent est notre seule vérité et notre champ d’action, puisque le futur est incertain et le passé est déjà révolu.

C’est l’acceptation. Il faut abandonner ce désir plus ou moins conscient de vouloir tout contrôler. On sait d’ores et déjà que ce n’est pas possible. En renonçant à cette volonté de contrôle et en adoptant une posture d’accueil, le niveau de tension général diminue automatiquement. Il s’agit aussi de remettre en place en douceur l’égo qui nous joue souvent des tours ! Ce concept est parfaitement résumé dans cette prière des Alcooliques Anonymes : "Donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer celles que je peux changer et la sagesse d’en voir la différence." Le lâcher-prise est donc complètement différent du laisser-aller, puisqu’il s’agit de reconnaître ses limites tout en agissant quand cela est possible.

 

  1. Avoir confiance en l’avenir

 

Rappelez-vous le principe de l’impermanence bouddhiste lorsque vous êtes dans le creux de la vague : les émotions passent toujours, et quand vous êtes triste / en colère / déprimé, vivez pleinement votre émotion tout en sachant qu’elle n’est que temporaire. Après la pluie, vient toujours le beau temps. (cf article précédent)

 

P’tit exo : ça n’enlèvera pas votre douleur, mais quand tout va mal, prenez conscience de ce qui au contraire, va bien. Il y a toujours du positif, dans chaque journée, tout le temps. Un coin de ciel bleu, le sourire d’un enfant dans le métro, une tartelette aux fraises… N’hésitez pas à l’écrire dans votre carnet de gratitude, quotidiennement ou hebdomadairement !

 

  1. Avoir confiance en vous

 

Parce que de là dépend tout. Soyez indulgent envers vos faiblesse (en tous cas ce que vous considérez comme vos faiblesses), et prenez conscience de vos forces. Si, si, vous aussi en avez ! On est toujours bien trop exigeant avec soi-même, et on voit beaucoup mieux les forces et les réussites des autres que les siennes.

 

P’tit exo : rédigez la liste de vos succès, aussi petits soient-il pour vous, sachez que d’autres vous admirent pour cela. Je n’ai par exemple aucune passion ni talent particulier pour la cuisine. J’ai toujours admiré ma mère pour les repas qu’elle organise pour ses amis. C’est naturel pour elle, je ne suis pas sûre qu’elle le voie comme un succès, mais à mes yeux, c’est un accomplissement énorme que je ne pense pas être capable d’accomplir ! Adoptez donc un point de vue extérieur sur vos accomplissements et prenez du recul. Ce qui vous semble facile et inné n’est pas simple pour tout le monde, c’est un de vos talents !

 

P’tit exo : vous pouvez choisir un objet, vêtement ou bijou par exemple qui sera votre propre « cape de Superman ou Superwoman ». Cet objet représente toute la confiance en vous que vous aimeriez avoir, tout votre potentiel confiance. Entraînez-vous à le portez, vous « devez » alors agir comme quelqu’un qui a parfaitement confiance en soi. Petit à petit, cela s’intégrera dans votre inconscient.

 

  1. Avoir confiance en l’Univers (Dieu si vous êtes impliqué dans une religion)

 

Là, ça peut se compliquer, surtout selon votre rapport à la religion. Avoir confiance en l’existence d’une force, ou en tous cas quelque chose de supérieur qui se charge de tout pour vous, tant que vous le demandez. Ce genre de concept est passé de mode en Europe, comme le sont la plupart des religions, et pourtant de nombreuses études de psychologie ont démontré l’impact significatif de la foi sur le bonheur. Il est en tous cas certain que la foi aide à lâcher prise.

 

P’tit exo : la prière ! Eh oui,  pourquoi pas tester à nouveau, même si votre dernière était un « Je vous salue Marie » forcé dans votre enfance. Choisissez la déité qui vous convient, dont vous vous sentez proche, ou simplement adressez-vous à l’Univers, à vos anges, vos guides spirituels… Peu importe, choisissez simplement ce qui correspond à vos croyances ou ce qui vous parle le plus. Comme pour une méditation, dédiez ce moment à votre bien-être, votre bonheur. Choisissez un lieu calme, allumez une bougie si vous le souhaitez. Fermez les yeux, prenez quelques respirations en conscience pour vous centrer, et demandez simplement à ce que votre problématique du moment, ou vos émotions soient pris en charge. Vous pouvez le visualiser sous la forme d’un cadeau que vous confiez à l’Univers.

 

  1. Méditez

 

Toutes les méditations sont utiles pour le lâcher-prise puisqu’elles permettent de s’entraîner à calmer le flux des pensées, à améliorer l’attention et la conscience du moment présent. Vous pouvez en trouver de nombreuses sur internet, donc je ne m’étendrai pas sur le sujet dans cet article.

Je vous conseille par exemple toutes les méditations de Christophe André, son merveilleux livre « Méditer jour après jour » et le CD qui l’accompagne.

 

P’tit exo : lorsque quand l’obsession du problème ou une émotion associée réapparaît, centrez-vous sur votre respiration : imaginer qu’à chaque expiration on repousse la colère, la tristesse, les sentiments négatifs ; et qu’à chaque inspiration on inhale la confiance, la joie, la gratitude. Vous pouvez faire cela à n’importe quel moment de la journée, même moins d’une minute cela sera bénéfique.

 

P’tit exo : une autre possibilité est, en relaxation, de visualiser des horizons, des paysages ouverts, se mettre en scène en se voyant libéré du problème. 

 

 

 

  1. Les affirmations positives pour lâcher prise sur l’avenir

 

Utilisez des affirmations positives dans votre quotidien pour reprogrammer votre inconscient et votre mémoire cellulaire.

 

Mes affirmations préférées en ce moment sont les suivantes :

-          Je suis libre de tout résultat positif ou négatif

-          Je fais confiance à la vie et l’univers

-          Je rends grâce pour la transformation et la guérison qui s’opèrent et avance avec confiance dans la vie*

-          Je laisse le hasard entrer dans ma vie pour mon plus grand bien-être

 

* Permet également de voir la situation difficile et les émotions éprouvantes que vous traversez comme une transformation, une guérison et non simplement un obstacle. C’est également lâcher prise que de voir les difficultés comme une occasion de grandir et progresser !

 

Je vous encourage bien sûr à choisir celles qui vous parlent le plus, et même à écrire vos propres phrases, sur le sujet du lâcher-prise ou autre.

D’autres exemple ici : http://www.neobienetre.fr/atteindre-le-lacher-prise/

 

P’tit exo : ajoutez ces affirmations à vos méditations, que vous pouvez soit vous répéter intérieurement, soit à voix haute. Je vous conseille la seconde option, qui a un effet vibratoire plus fort. Emettez également l’intention d’intégrer ces phrases à toutes les cellules de votre corps, jusqu’au fin fond de votre ADN, afin de nettoyer les mémoires cellulaires qui vous empêchent de lâcher prise.

 

P’tit exo : Si vous ne méditez pas, vous pouvez aussi prendre quelques minutes (secondes ?) pour les répéter à voix haute.

 

P’tit exo : mettez-les partout ! Ecrivez ces phrases sur des post-its que vous collerez sur le miroir de votre salle de bains, sur le clavier de votre ordinateur ou encore sur votre micro-ondes. Faites-en votre fond d’écran de téléphone, ajoutez-les sur votre marque-page et quand votre cerveau s’y est trop habitué et n’y prête plus attention, changez d’endroit !

 

  1. Les rituels pour lâcher prise sur le passé

 

Ruminer le passé est un comportement stérile, mais il semble parfois impossible d’en changer. Une thérapie vous aidera à travailler les traumas et à évacuer les émotions bloquées, mais vous pouvez aussi y travailler par vous-même. Vous pouvez pour cela utiliser des rites symboliques.

 

P’tit exo : nous accumulons tous de la rancœur ou du ressentiment envers certaines personnes. Il est donc nécessaire de s’en « vider » régulièrement. Pour cela, je vous propose d’écrire une lettre de ressentiment, où vous écrivez sans vous arrêter, sans censure et sans vous préoccuper de l’orthographe ou la syntaxe. Laissez les émotions monter en vous, et autorisez-vous à les ressentir pleinement. Décrivez ce que vous avez ressenti par rapport à cette personne. S’il s’agit de blessures d’enfance, ne les sous-estimez pas avec votre "moi d’adulte", en vous disant "cette personne a agi ainsi pour telle raison" etc…  Autorisez-vous ces émotions enfantines, donnez-leur de la place temporairement pendant cet exercice. A la fin, brûlez votre lettre. 

 

 

Auteur : Céline Nickel

Vous pouvez utiliser cet article à condition de le copier dans son intégralité et d'en citer la source (lien vers cette page)